Bon en math, mauvais en physique ?

C’est un profil assez courant en prépa scientifique, et en réalité très prometteur : les étudiants bons (voire excellents) en math, et mauvais en physique. Ils doivent savoir qu’ils ont le potentiel pour briller en prépa !

En effet, classiquement, il s’agit d’étudiants et d’étudiantes qui sont particulièrement doués et/ou passionnés par les mathématiques, et qui ne se sont jamais vraiment intéressés à la physique, ou qui l’ont dénigrée. Souvent, ils considèrent les approximations trop nombreuses et pas assez justifiées, et ont l’impression que les physiciens font “n’importe quoi” avec les notions mathématiques.

Pour qu’ils et elles deviennent bons en physique, il leur faut comprendre que les approximations et raccourcis faits par les physiciens sont justifiés, y compris mathématiquement (même si l’on ne s’attardera pas sur ces justifications dans une copie). Que la physique forme un ensemble cohérent, rationnel et rigoureux.

Je m’emploie à mettre en évidence cette réalité dans mes cours. Le résultat n’est pas instantané, puisqu’appréhender la logique inhérente à la physique nécessite un travail certain. Mais une fois que ce travail commence à porter ses fruits, les progrès sont fulgurants : ces étudiants peuvent alors employer leur esprit scientifique dans cette matière, avec de beaux succès à la clé.

N’hésitez pas à me contacter si vous sentez que vous êtes dans cette situation et que vous avez besoin de conseils pour faire ce saut en physique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.